drapeau Emirats Arabes Unis Emirats Arabes Unis : Profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Les Émirats arabes unis figurent parmi les marchés les plus dynamiques au monde en termes de commerce extérieur, les échanges représentant 167 % du PIB selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale. Le pays est l'un des 20 plus grands exportateurs et importateurs de matières premières au monde et la plus grande nation commerçante du Moyen-Orient. Les produits pétroliers sont de loin le premier poste d'exportation (le pays est le 5e exportateur mondial de pétrole), suivis de l'or, des téléphones, des diamants et des bijoux. L'or fait également partie des principales importations, avec les téléphones, les diamants, les automobiles et les bijoux (données Comtrade).

L'Arabie saoudite est la première destination des exportations émiriennes (6,2 %), suivie de l'Inde (5,6 %), de l'Irak (3,4 %), de Hong Kong (2,5 %), d'Oman (2,4 %) et du Koweït (2,2 %). La Chine (14,9 %), l'Inde (6 %), les États-Unis (4,9 %), le Japon (3,1 %) et la Turquie (2,8 %) figurent parmi les principaux fournisseurs de biens et de services des Émirats arabes unis. Le récent accord de normalisation entre les Émirats arabes unis et Israël, qui comprend une coopération commerciale et technologique et permet au pétrole des Émirats arabes unis d'être envoyé directement en Europe via un oléoduc israélien, devrait avoir un impact positif sur le commerce dans un avenir proche. En 2022, le pays a également signé des accords de partenariat économique global avec l'Indonésie et l'Inde, avec d'autres accords en cours de discussion avec des partenaires comme la Turquie, la Colombie, l'Ukraine, le Cambodge, etc.

Les Émirats arabes unis ont une balance commerciale structurellement positive, mais l'excédent est étroitement lié aux prix mondiaux du pétrole. En 2021, le pays a enregistré un excédent commercial représentant 25,3% de son PIB (Banque mondiale). Selon les données de l'OMC, la même année, les Émirats arabes unis ont exporté pour 425,1 milliards USD de biens (+33,1 % en glissement annuel) et 101,8 milliards USD (+66,2 % en glissement annuel) de services, important pour 347,5 milliards USD (+53,9 % en glissement annuel) de biens et 76,1 milliards USD de services (+30,8% en glissement annuel). Les estimations préliminaires du gouvernement des EAU indiquent que le commerce extérieur des EAU devrait atteindre environ 599,4 milliards USD d'ici la fin de 2022, marquant une croissance de 15 % par rapport à l'année précédente. De plus, pour les neuf premiers mois de l'année, les exportations non pétrolières ont représenté près de 20 % du commerce total des EAU, un bond significatif par rapport aux 11 % d'il y a cinq ans à peine.

 
Valeurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 244.688288.447246.961347.529420.510
Exportations de biens (millions USD) 387.964389.428335.297425.160532.797
Importations de services (millions USD) 72.32188.19661.86576.10696.917
Exportations de services (millions USD) 71.83190.26578.121101.838154.667

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 170,9172,8157,9167,4166,6
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 2,73,010,9-5,5-6,4
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 3,4-2,511,5-1,3-7,0
Importations de biens et services (en % du PIB) 73,274,565,970,770,6
Exportations des biens et services (en % du PIB) 97,798,392,096,795,9

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 2023 (e)2024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 3,43,53,74,04,3
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 4,23,52,73,43,8

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2021
Arabie saoudite 6,2%
Inde 5,6%
Irak 3,4%
Hong Kong SAR, Chine 2,5%
Oman 2,4%
Voir plus de pays 79,9%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2021
Chine 14,9%
Inde 6,0%
Etats-Unis 4,9%
Japon 3,1%
Turquie 2,8%
Voir plus de pays 68,4%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

425,2 Mds USD de produits exportés en 2021
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 23,3%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 20,9%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 7,9%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 6,9%
Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les tél...Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les téléphones pour réseaux cellulaires et pour autres réseaux sans fil; autres appareils pour la transmission ou la réception de la voix, d'images ou d'autres données, y.c. les appareils pour la communication dans un réseau filaire ou sans fil [tel qu'un réseau local ou étendu]; leurs parties (à l'excl. des ceux du n° 8443, 8525, 8527 ou 8528) 5,8%
Voir plus de produits 35,2%
347,5 Mds USD de produits importés en 2021
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 13,9%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 9,6%
Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les tél...Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les téléphones pour réseaux cellulaires et pour autres réseaux sans fil; autres appareils pour la transmission ou la réception de la voix, d'images ou d'autres données, y.c. les appareils pour la communication dans un réseau filaire ou sans fil [tel qu'un réseau local ou étendu]; leurs parties (à l'excl. des ceux du n° 8443, 8525, 8527 ou 8528) 7,9%
Diamants même travaillés, mais non-montés ni...Diamants même travaillés, mais non-montés ni sertis (à l'excl. des diamants non-montés pour têtes de lecture et des diamants travaillés reconnaissables comme parties des instruments et appareils de calcul, de mesure, ou de contrôle et autres instruments et appareils analogues du chapitre 90) 4,2%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 3,7%
Voir plus de produits 60,8%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Le système de change

La monnaie locale
Dirham des EAU (AED)
Le régime de change
Pas de contrôle des changes aux Emirats-Arabes Unis. Les capitaux et les bénéfices peuvent être librement rapatriés.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
L'AED est arrimé au dollar à un taux de 1 USD = 3,6725 AED
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dirham des EAU (AED) - Taux de change annuel moyen pour 1 MUR 0,100,110,110,100,09

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
La coopération économique internationale
Les Émirats arabes unis sont membres des organisations économiques internationales suivantes : Conseil de coopération du Golfe (CCG), CCI, Banque arabe pour le développement économique en Afrique (ABEDA), FMI, Fonds arabe pour le développement économique et social (AFESD), G-77, Fonds monétaire arabe (AMF), OMC, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participent les Émirats arabes unis, cliquez ici. L'adhésion des Émirats arabes unis aux organisations internationales est également présentée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par les Émirats arabes unis peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Yes

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
No

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises expédiées aux Emirats Arabes Unis doivent être accompagnées des documents suivants :

- Le document administratif unique (DAU)
- La facture commerciale
- Un certificat phytosanitaire
- Un certificat sanitaire
- Une attestation pour l'exportation pour les produits transformés certifiant que le produit est bon pour la consommation humaine. Elle doit être visée par la Direction Départementale de la Consommation et de la Répression des Fraudes.
- Un certificat d'origine
- Un certificat de non-contamination radioactive
- Un certificat d'abattage selon le rite islamique pour les viandes
- Une attestation de transport
- Une attestation du fournisseur
- Les documents de transport et la liste de colisage

Ces documents d'expédition doivent être visés par la CCI de la circonscription de l'exportateur et par l'ambassade des Emirats Arabes Unis dans le pays d'origine.

Pour aller plus loin, consultez notre service Documents d'accompagnement.

Les zones franches
Les EAU offrent aux investisseurs plus de 40 zones franches multidisciplinaires, dans lesquelles les expatriés et les investisseurs étrangers peuvent détenir la pleine propriété de sociétés. Toutes les FTZ offrent des exonérations de taxes à l'importation et à l'exportation à 100%, des exonérations de taxes commerciales, le rapatriement du capital et des bénéfices, des baux pluriannuels, un accès facile aux ports et aux aéroports, des bâtiments à louer, des raccordements énergétiques souvent à des taux subventionnés et une aide au recrutement de main-d'œuvre. La liste complète des zones de libre-échange de chaque émirat peut être consultée sur le portail du Ministère de l'économie.
Pour plus d'informations
Site des douanes émiriennes
Les barrières non-tarifaires
Il est interdit d'importer des aliments irradiés et les importations d'alcool, du tabac et de porc sont strictement contingentées. Il faut aussi savoir que tout produit à base de boeuf et de volaille doit être accompagné d'un certificat sanitaire du pays d'origine.
Les Emirats Arabes Unis font partie du Conseil de Coopération du Golfe (GCC). En 1981, le GCC a mis en place un accord (Unified Economic Agreement) selon lequel tous les produits agricoles, animaux, industriels ou les ressources naturelles des Etats-membres doivent être exemptés de droits de douane ou de toute autre taxe lorsqu'ils effectuent du commerce intra-GCC. Le GCC est actuellement en pourparler avec l'Union Européenne, le Japon et les USA pour de futurs accords de libre-échange.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Il n'y a eu aucun litige rapporté à l'OMC concernant les réglements d'importation des Emirats Arabes Unis.
L'évaluation de la politique commerciale
Les Emirats Arabes Unis et l'OMC

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Site de l'Autorité émirienne pour la standardisation et la métrologie (ESMA).
L'insertion dans le réseau international de normalisation
Les Emirats sont intégrés dans le système international de standardisation puisque l'ESMA fait partie de l'Organisation ISO et de l'International Communication Union. De plus, au niveau régional dans le cadre de l'union douanière entre les pays membres du conseil du Golfe, il existe une tentative d'harmonisation des exigences en matière de standards.
L'obligation d'utiliser des standards
Certains standards de l'ESMA sont obligatoires alors que d'autres sont volontaires. Par ailleurs, pour certains secteurs comme la construction, il est utile de demander également un accord technique des municipalités. Ce n'est pas une obligation mais cela peut faciliter les procédures. En ce qui concerne les produits agroalimentaires, ce sont les services de santé de chaque municipalité qui appliquent les réglements et standards sur la nourriture produite localement ou importée. Le gouvernement national, ainsi que les associations professionnelles, revoient constamment des exigences en matière de normes. Ceci est particulièrement vrai pour l'industrie de la construction. Actuellement, les organismes gouvernementaux et les entreprises privées stipulent les normes pour chaque projet.
La classification des normes
UAE + S+ GSO et après soit un code de chiffre correspondant au domaine soit un code de lettres et chiffres puis l'année. En interne, le code est composé de 2 chiffres correspondant à la section du produit puis un numéro composé de 2 à 3 chiffres en fonction du degré de détail.
L'évaluation du système de standardisation
L'ESMA a mis en place le système Emirates Conformity Assesment Scheme (ECAS), c'est un système de normes qui doivent devenir obligatoires pour toute une série de produits depuis l'émission de la décision n°114/2 du cabinet.
La consultation des normes on-line
Les normes et standards sont disponibles sur le site de l'ESMA. Ce service est payant et il faut commander les guides techniques.
Les organismes de certification
ESMA Autorité des Emirats pour la normalisation et la métrologie

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023